Finalité et évaluation des cours

    Le but immédiat du cours est d’offrir des instruments conceptuels et des méthodes d’argumentation qui servent à s’orienter dans les positions et les textes qui concernent une certaine question philosophique. Le but à long terme est non seulement de faire connaître la philosophie, mais d’introduire à sa pratique. Pour atteindre ce but il faut se munir de patience et de sérieux. Le travail philosophique exige concentration, rigueur et régularité. C’est ainsi qu’il devient captivant.

    Le cours n’a pas l’ambition d’offrir une vue d’ensemble sur un thème, ni du point de vue historique, ni du point de vue systématique. Pour acquérir de telles vues d’ensemble (utiles et nécessaires pour acquérir une orientation générale),  je vous prie de consulter les manuels mentionnés dans la bibliographie du cours. 

    Plutôt que d’offrir une vue d’ensemble nous allons faire des exercices d’argumentation philosophique en relation avec des thèses qui se trouvent au centre des questions dont nous allons discuter. Ces exercices devraient vous permettre de comprendre le coeur théorique du débat et de vous confronter par vous mêmes avec des positions, des arguments et des textes qui n’ont pas été explicitement discutés dans le cours mais qui font partie du débat concerné.

    La différence entre un cours et un séminaire réside dans le fait que pendant le cours j’assume une plus grande responsabilité dans l’articulation des questions, des thèses et des arguments. Je fais pour ainsi dire des exercices de philosophie devant vous et avec vous. Dans les séminaires, c’est vous qui faites des exercices devant et avec les autres (dont moi). Le cours vous offre ainsi la possibilité de connaître ce qu’il faut essayer de faire lors des séminaires.

Finalité de l’lexamen

    Le but principal de l’examen est de vous permettre de vérifier l’état de vos connaissances et de vos capacités philosophiques.

    Il s’agit d’abord d’être en mesure de comprendre les enjeux d’un débat philosophique. Cela implique qu’on sache reconnaître les thèses dont il est question, que l’on soit en mesure de formuler ces thèses de façon précise et que l’on puisse identifier les arguments qui parlent pour et contre les thèses dont il est question. Il s’agit ensuite d’être en mesure d’appliquer ces capacités à un ou plusiers textes philosophiques. Il faut d’abord situer le texte dans son contexte théorique et il faut savoir localiser les thèses et les arguments dans le texte.

    Il ne sert pas à grand chose d’apprendre le cours par coeur et de répéter à l’examen ce qui a été dit pendant le cours. Le cours vous offre une méthode pour vous permettre de réflechir de façon autonome et indépendante. L’examen devrait vous servir pour déterminer le degré et la qualité de votre autonomie.

    Un examen est un moyen pour obtenir une telle vérification. Ce n’est probablement pas le meilleur et ce n’est  certainement pas l’unique. D’autres moyens, tels que la discussion avec ddes collègues, la participation active aux proséminaires et aux séminaires, la rédaction et la discussion de textes avec les autres étudiant.es et les enseignant.es sont des moyens plus fiables.

    Les examens remplissent en outre une fonction institutionnelle, sociale et psychologique. Ils permettent à l’institution qu’est l’Université de qualifier le titre qu’elle décerne et ils certifient la qualification de ceux qui le possèdent à l’égard de l’extérieur. Un(e) étudiant(e) qui a atteint des résultats de qualité peut s’attendre à ce que cela soit reconnaissable dans les notes qu’il/elle obtient. 

Examens

Les cours en philosophie moderne et contemporaine s’adressent à des étudiants en BA et en MA. Il ne se sont généralement pas adaptés aux exigences des débutants absolus.

Il existe deux façons de valider un cours.

  1. Par un examen écrit à la fin du semestre:
    • L’examen porte sur la matière du cours + les lectures d’exercice obligatoires;
    • A la fin du cours vous allez recevoir 3 questions;
    • Vous devez choisir une question. Il faudra apporter la réponse lors de la dernière séance du cours our bien à  une autre date fixée (3 à 5 pages).
  2. Par un examen oral:
    • L’examen oral porte sur toute la matière du cours. Vous avez cependant la possibilité de vous concentrer sur un des chapitres du cours en préparant de façon particulière les lectures d’exercice relatives à ce chapitre.
    • L’examen oral peut avoir lieu à partir de la fin du semestre